Le musée des blindés de Saumur

Les chars français | Les Panzer allemands | Le Sherman

Renault FT 17, Somua S 35

et autres PanzerKampfWagen

Retrouvez quelques uns des véhicules blindés

les plus marquants des deux grandes guerres.

Visite au musée des blindés de Saumur (Maine-et-Loire)
(ci-contre, Le PzKpfW VI Ausf B connu aussi sous le nom de "Köenigstiger" ou "Tigre Royal").

Depuis sa création en 1977, le Centre de Documentation des Engins Blindés n'a eu de cesse d'enrichier sa collection. Cette dernière compte aujourd'hui plus de 800 objets (chars, véhicules de transport de troupes, véhicules d'artillerie, etc...) dont plus de 200 sont présentés au public.

Sont présents sur ce site - non officiel - quelques unes des plus belles pièces du musée. Il manque toutefois dans ce diaporama quelques emblématiques chars de la seconde guerre mondiale tels que le T-34 russe et le char brittanique "Churchill" ou plus officiellement Infantry Tank Mk IV.

  • Renault FT 17, France 1917

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 8.00 mm
    Vitesse du projectile : 725 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 16 mm
    Equipage : 2 hommes
    Poids : 6.50 t
    Puissance : 39 CV
    Vitesse maximale : 8 Km/h

    Conçu par le Général Estienne, le FT 17 fut le plus réussi de tous les chars mis en service pendant la Première Guerre Mondiale. Biplace, avec un armement monté dans une tourelle capable d'une rotation à 360°, ce char franchissait aisément les tranchées grâce à une queue de stabilisation montée à l'arrière. Fabriqué à plusieurs milliers d'exemplaires, le FT 17 constituera le fer de lance des offensives de 1918 et contribuera ainsi à la victoire finale. La mitrailleuse d'origine Hotchkiss 1914 de 8 mm sera remplacée en 1931 par le modèle présenté, une 7,5 mm Reibel.

  • Camion Renault, France 1917

    Informations techniques
    Equipage : 2 hommes
    Puissance : 60 CV
    Vitesse maximale : 18 Km/h

    Ce camion servait de plate-forme de transport pour le canon de 75 mm. Une version différente fut utilisée comme "porte-char" du char FT 17. Ce camion est équipé d'un moteur Renault à essence de 4 cylindres développant une puissance d'environ 60 chevaux.

  • Renault R 35, France 1935

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 37.00 mm
    Vitesse du projectile : 388 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 45 mm
    Equipage : 2 hommes
    Poids : 10.60 t
    Puissance : 85 CV
    Vitesse maximale : 20 Km/h

    Ce char d'infanterie était destiné à remplacer le FT 17 qui constituait encore le gros des bataillons de chars français dans les années 1930. Sa coque et sa tourelle étaient en fonte d'acier et protégaient convenablement un équipage de deux hommes seulement. Le train de roulement était de type à ciseaux et ne comportait que cinq galets. Conçu uniquement pour "accompagner" l'infanterie, il présentait des performances plus qu'honorables dans son emploi et fut construit en 1600 exemplaires entre 1935 et 1940.

  • Renault AMR 33, France 1933

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 7.50 mm
    Vitesse du projectile : 850 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 13 mm
    Equipage : 2 hommes
    Poids : 5.50 t
    Puissance : 84 CV
    Vitesse maximale : 60 Km/h

    L'automitrailleuse de reconnaissance (AMR) était en fait un engin chenillé, assez peu blindé au profit d'une mobilité accrue. Beaucoup plus rapide qu'une chenilette, elle était destinée à équiper la Cavalerie et ne fut construite qu' 123 exemplaires chez Renault. Elle entra en service en 1934. Comme cela fut la cas pour les chars légersallemands et italiens, soumis au feu à cette occasion, la guerre d'Espagne démontra que ce genre d'engin serait vite surclassé lors d'un nouveau conflit.

  • Renault B1 bis, France 1936

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 47.00 mm
    Vitesse du projectile : 660 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 60 mm
    Equipage : 4 hommes
    Poids : 31.50 t
    Puissance : 300 CV
    Vitesse maximale : 28 Km/h

    Le plus puissant des chars français en 1940 avec un canon de 75 mm sous casemate, disposition que l'on retrouva par la suite sur le char britanique "CHURCHILL" et le M3 américain. Le B1 bis fut contruit à (environ) 380 exemplaires. Le pointage latéral de son canon de 75 par un système de direction hydraulique, le "Naeder", obligeait le char à avoir son moteur constamment en fonctionnement, ce qui réduisait considérablement son autonomie au combat.

  • Somua S 35, France 1935

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 47.00 mm
    Vitesse du projectile : 670 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 47 mm
    Equipage : 3 hommes
    Poids : 19.50 t
    Puissance : 190 CV
    Vitesse maximale : 40 Km/h

    Bien protégé, fortement armé, ce char dont la Cavalerie possédait 500 exemplaires, surclassait tous ses adversaires d'alors. Sa forme incite à la comparaison avec le "SHERMAN", ainsi que son mode de construction en fonte, qui fut également utilisé pour certains modèles de ce char américain. Les "SOMUA" capturés par les Allemands furent systématiquement employés en tant que blindés de commandement ou tracteurs d'artillerie.

  • PzKpfW IV "Tiger I", Allemagne 1942

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 88.00 mm
    Vitesse du projectile : 810 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 120 mm
    Equipage : 5 hommes
    Poids : 55.00 t
    Puissance : 700 CV
    Vitesse maximale : 37 Km/h

    L'apparition du char lourd "TIGRE" à la fin de l'année 1942 révolutionna le parc des engins blindés allemands par la puissance de l'armement monté en tourelle, un canon de 88 mm et par une remarquable épaisseur de blindage qui rendait le "TIGRE" quasi-invulnérable de face. Le médiocre profilage balistique du "TIGRE" le rendait par contre vulnérable. La mobilité de ce char fut limitée par sa masse et une consommation excessive de carburant. Le train de roulement à galets intercalés préfigurait celui du "PANTHER".

  • PzKpfW V "Panther", Allemagne 1942

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 75.00 mm
    Vitesse du projectile : 930 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 80 mm
    Equipage : 5 hommes
    Poids : 44.80 t
    Puissance : 700 CV
    Vitesse maximale : 46 Km/h

    A partir de 1943, le char de combat Pz V "Panther" devint le principal char de combat de l'Arme Blindée allemande au terme de seulement 12 mois de recherches. Construit à partir de l'étude des qualités du char soviétique T34, afin de pouvoir le contrer efficacement, le "PANTHER" se distinguait de ses prédécesseurs du type Pz III et IV par la protection procurée par un blindage de 80 mm extrêmement profilé, une mobilité remarquable grâce à un chassis très évolué et la puissance de feu du canon de 75 mm perforant 100 mm de blindage à 1500 m. Considéré comme le meilleur char moyen de la guerre, le "PANTHER" fut produit à plus de 6000 exemplaires.

  • PzKpfW VI Ausf B "Tiger II", Allemagne 1944

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 88.00 mm
    Vitesse du projectile : 1000 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 185 mm
    Equipage : 5 hommes
    Poids : 69.40 t
    Puissance : 700 CV
    Vitesse maximale : 38 Km/h

    Le plus redoutable char allemand engagé durant la Seconde Guerre Mondiale. Le "TIGRE ROYAL" avait une excellente puissance de feu grâce à son canon de 88 mm et une protection remarquable par sa forte épaisseur de blindage incliné. Ces qualités ne doivent pas faire oublier ses points faibles : un manque de fiabilité mécanique et une puissance moteur limitée au regard de son poids. Le TIGRE ROYAL fut engagé sur le front de l'est (MINSK) à partir de février 1944 et sur le front de l'ouest lors de la bataille de Normandie en juillet 1944. Il était employé au sein de bataillons autonomes de chars lourds.

PzKpfW VI Ausf B "Tiger II"

Blindage avant du Tigre II (160 mm).
  • HANOMAG, Allemagne 1940

    Informations techniques
    Equipage : 4 hommes
    Poids : 6.60 t
    Puissance : 120 CV
    Vitesse maximale : 45 Km/h

    Tracteur lourd à cabine fermée spécialement conçu pour tracter les V1 et V2. Ce véhicule, après la guerre, a servi dans l'armée française jusqu'en 1985.

  • SHERMAN M4, USA 1942

    Informations techniques
    Diamètre du canon : 75.00 mm
    Vitesse du projectile : 650 m/s
    Epaisseur du blindage avant : 76 mm
    Equipage : 5 hommes
    Poids : 31.50 t
    Puissance : 545 CV
    Vitesse maximale : 42 Km/h

    Ce char est sans nul doute le char le plus célèbre de la seconde guerre mondiale. Pour les français, il reste le symbole de la libération. Construit à 53 000 exemplaires, il a participé à tous les combats blindés, en COREE, au PAKISTAN, en INDE en 1965, au PROCHE ORIENT en 1948, 1956, 1967 et encore une fois en 1973.